Archives de
Catégorie : La santé

La santé, c’est quoi? quelques définitions pour se mettre d’accord

La santé, c’est quoi? quelques définitions pour se mettre d’accord

  • Définition de la santé : selon l’OMS, la santé est un état complet de bien-être physique, mental et social et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité.

C’est là que c’est intéressant car souvent quand il est question de santé, on pense toujours que les spécialistes s’attachent à trouver ce qui va pas, alors qu’en fait, on est nombreux à vivre avec un handicap, des trucs avec lesquels on vit comme la myopie, une paralysie, de l’anxiété, une trisomie 21… et pour autant on estime pas être en mauvaise santé !

 On s’appuie encore beaucoup sur la notion de besoins fondamentaux de l’être humain pour savoir comment on s’épanouie :

  • Besoins fondamentaux de l’être humain :

Il existe plusieurs classifications des besoins humains, comme la pyramide des besoins d’Abraham Harold Maslow jugée dépassée ou les besoins humains fondamentaux de Mafred Arthur Max Neef.

Nous allons vous parler des Quatorze besoins fondamentaux de Virginia Avenel Henderson, très utilisés par les paramédicaux, notamment les infirmiers.

On va retrouver plusieurs points regroupés par thème :

  1. les besoins vitaux : respirer, boire et manger, éliminer, se mouvoir, garder une bonne posture, dormir et se reposer.
  2.  Les besoins liés à la santé : maintenir une température du corps dans la normale, être propre, soigné et protéger ses téguments, éliminer les dangers, maintenir son intégrité mentale.
  3. les besoins liés aux autre et à la société : communiquer avec ses semblables (s’épanouir, assumer sa sexualité), agir selon ses croyances et convictions, s’occuper dans le but de se réaliser (estime de soi), se recréer et enfin apprendre.

En France, ces besoins fondamentaux sont utilisés dans des grilles d’évaluation de la perte d’autonomie dans le cadre d’action sociale ou de contrats d’assurance.

  • Maladie (pathologie) : une maladie est une altération de la santé totale ou partielle, rupture de l’équilibre physique, psychique et émotionnel. Elle se manifeste ou s’extériorise par l’impossibilité de répondre partiellement ou totalement aux besoins fondamentaux

Donc comme ça c’est simple, quand on arrive pas à bien dormir, à maintenir une température adéquate, qu’on se sent mal dans sa peau, ben potentiellement c’est parce qu’on est malade. Ça veut pas dire qu’on a forcément une maladie grave, mais y a quelque chose qui tourne pas rond quoi. Et ça, on le sait en décrivant un symptome :

  • Un Symptôme :  un symptôme est un signe clinique qui représente une manifestation d’une maladie tel qu’il est exprimé et ressenti par le patient, ils permettent au médecin d’orienter la recherche de diagnostic.

Par exemple, c’est quand vous allez dire au médecin que vous avez des courbatures, mal au ventre, à la tête, vous avez pas faim…

Ça va permettre à votre médecin de faire un peu le tri dans toutes les informations que vous lui donnez pour aiguiller sa réflexion clinique et trouver ce que vous avez. Du coup, il va chercher si vous présentez certains troubles et va classer vos symptômes en syndrome pour réaliser un diagnostic différentiel.

  • Troubles : un trouble est un désordre, anomalie dans le fonctionnement d’un organe et/ou dans le comportement.

On ne va pas vous cacher qu’on a un peu galérer sur cette définition… pas facile de trouver une source carrée sur le sujet… alors on a fait avec ce qu’on avait sous la main…

  • Syndrome : ensemble de signes cliniques et symptômes qu’un patient est susceptible de présenter lors de certaines maladies ou circonstances cliniques d’écart à la norme sans être pathologiques.

A partir de là, le médecin va pouvoir établir un diagnostic .

  • Diagnostic : Le diagnostic différentiel est une méthode permettant de différencier une maladie d’autres pathologies qui présentent des symptômes proches ou similaires. Ce processus vise à établir un diagnostic plus sûr via une approche méthodique qui prend en considération tant les éléments permettant d’exclure une maladie plutôt que ceux permettant de la confirmer. Le diagnostic différentiel peut aboutir à plusieurs hypothèses impossibles à départager à un instant donné, mais qui seront infirmées ou confirmées au cours du temps (évolution de la maladie) ou à l’aide d’examens complémentaires.
  • Handicap : Il a été défini par la loi pour l’égalité des droits et des chances comme une altération durable ou définitive de la santé mentale, physique, psychologique, cognitive ou sensorielle. Cette altération a des répercussions sur l’activité physique, sur l’intégration en société et sur la vie quotidienne, qu’elle limite de façon plus ou moins importante

Un handicap, c’est donc ce qui empêche la personne d’agir seule, sans aide technique ou humaine. Par exemple, une personne myope sera handicapée sans ses lunettes. Une personne paraplégique aura besoin d’aide technique au quotidien pour être indépendante. Une personne schizophrène aura besoin d’un traitement médicamenteux.

Et donc nous, nous différencions donc ces handicaps au :

  • Particularité : caractère singulier, propre à quelqu’un ou quelque chose

Et alors là dedans, c’est open bar. En gros, c’est toutes les petites choses spécifiques à une personne qui fait qu’elle a un fonctionnement qui sort un peu ou beaucoup de la norme. Par exemple, de base, une personne trisomique a des particularités physiques. Mais elle peut présenter également un handicap mental ne lui permettant d’être complètement indépendante au quotidien comme une déficience cognitive. Une personne hypersensible n’est pas handicapée, mais a un fonctionnement sensoriel particulier qui va entrainer des comportements adaptatifs, comme l’évitement d’une odeur, des bruits…

Maintenant qu’on a défini tout ça, on va pouvoir parler  de comment les professionnels de la santé vont s’occuper de nous. Tout d’abord, la notion de :

  • Soin : C’est aider un individu, malade ou en santé, au maintien ou au recouvrement de la santé par l’accomplissement de tâches dont il s’acquitterait lui-même s’il en avait la force, la volonté ou possédait les connaissances voulues. C’est aussi accomplir ces fonctions de façon à l’aider à reconquérir son indépendance le plus rapidement possible.

Ces soins vont pouvoir se décliner sous différentes formes, et notamment :

  • Thérapie/ traitement : un traitement ou autrement dit thérapie peut être médicamenteux ou non médicamenteux mais est toujours appliqué par des professionnels de santé sous coordination d’un médecin, avec prescription médicale. Les professionnels de santé sont soumis aux recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS) et les réglementations de l’Agence Régionale de Santé (ARS).

Pour résumer, les symptômes sont donc les signes d’alerte d’un processus pathologiques en cours, nous conduisant à consulter un médecin. Ce dernier va examiner la personne, identifier les singes cliniques et les ressembler en syndrome (par diagnostic différentiel) qui permettra de nommer une maladie (diagnostic final)

Pour finir, on va aborder un dernier point :

  • Différence entre croire et savoir

Aujourd’hui, on a un outil absolument génial qui nous dit tout ce qu’on veut savoir…. Mais aussi tout ce qu’on aimerait croire ! Internet.  Il est difficile de trouver des sources dites « fiables » pour trouver des informations, et cela demande un peu de méthode pour faire la part des choses. Et pour cela, il faut déjà faire la différence entre savoir et croire.

  1. Savoir : le savoir est définit par un ensemble de connaissances ou d’aptitudes reproductibles, acquises par l’étude et/ou l’expérience.
  2. Croire : penser que quelque chose est véritable (vrai), donner son adhésion de principe. Les croyances sont souvent des certitudes sans preuves. 

Notre démarche visera à travers nos vidéos à vous apporter des informations sur ce que l’on sait et  nous ferons de notre mieux pour vous apporter des sources fiables.

Voilà ! nous espérons que ça vous a éclairé sur l’approche médicale de ces définitions. Si vous avez des questions, des remarques, n’hésitez pas à laisser un commentaire.